Connaissez-vous la cuisine Birmane ?

Véritable carrefour culinaire entre la Chine, la Thaïlande et l’Inde, la Birmanie est un pays où l’on ne se dépayse pas seulement l’esprit, mais aussi les papilles. En effet, en voyageant dans ce pays, les touristes auront l’occasion de goûter à bien des plats exotiques. Généralement, les repas locaux se composent de riz et de curry. Il n’est pas rare que ces derniers soient également accompagnés de mouton, volaille, de poisson, de bouillon et de légumes. Parmi les spécialités les plus atypiques que les vacanciers verront sur place, il y a le laphetthoke.

Il s’agit d’une salade de thé fermentée agrémentée de fèves de soja, de tomates, de cacahuètes et de graines de sésame et de crevettes séchées. Pour information, jadis, les plats à base de thé étaient consommés presque partout en Asie, mais ce pays est le seul où cette tradition a perduré. Séjourner en Birmanie sera donc une véritable aubaine pour goûter au laphetthoke, un mets rare.

La soupe Mohinga, le plat national

Connaissez-vous la cuisine Birmane ?

Les nouilles sont des ingrédients typiques de la cuisine asiatique. Celle de la Birmanie ne fait pas exception. En effet, un bon nombre des plats locaux sont composés de cet ingrédient presque incontournable. C’est le cas de la soupe Mohinga, le plat national. Dans cette spécialité réconfortante, on trouve des nouilles ou vermicelles de riz à un épais curry mijoter dans un fond de poisson. Du gingembre, de l’ail, de la citronnelle, et de la farine de pois chiches viennent compléter le tout.

Cela dit, il n’est pas rare de voir des œufs dans le plat. Il est également possible que les amateurs de cuisine exotique sentent une pointe de piment et de coriandre au cours de la dégustation. Pour information, cette soupe se mange traditionnellement le matin, au petit-déjeuner. Toutefois, rien n’empêche les gourmets d’en consommer à toute heure de la journée au cours de leurs séjours en Birmanie. Il n’est pas difficile de dénicher ce met. Nombreux sont les restaurants qui le servent, même le soir.

Le thé, une boisson bue d’une manière insolite

Fleurissant un peu partout, les « salons de thé », ou plutôt les petites échoppes vendant du thé, sont d’excellents endroits qui permettront aux gourmets de mieux appréhender la cuisine et la tradition birmanes. Durant leurs voyages, ces touristes sont donc vivement invités à y aller. Au menu, il y a naturellement du thé noir ou rouge. Dans ces boutiques à même les trottoirs, cette boisson est servie avec une bonne dose de lait concentré.

Il est préférable d’attendre un peu avant de le boire sous peine de se brûler. Sinon, pendant leur séjour en Birmanie, les globe-trotters peuvent faire comme les locaux et tremper leur beignet dans le thé. Comme la tasse est pleine à ras bord, le liquide finit par s’écouler sur la soucoupe l’accompagnant. Donc, le temps que les touristes dégustent leur beignet, le thé sur la soucoupe. Celui-ci refroidit et est à température parfaite pour être bue.

https://www alphaetomega3d fr/cuisine-attrait-valant-detour-pays-mille-pagodes/

A lire aussi