Audrey Girard de Gabbia dévoile son 3ème roman : Jeu, set et love

A l’occasion de la sortie de son 3eme roman « Jeu, set et love », nous avons eu l’opportunité de poser plusieurs questions à Audrey Girard de Gabbia. Cette jeune auteure en devenir dévoile un peu plus son univers au fil de cette entrevue.

Alpha/Omega : Quels sont vos auteur(e)s de références ?

Audrey Girard de Gabbia : Marc Levy et J.K Rowling !

Alpha/Omega : Quels seraient les 3 livres que vous emporteriez avec vous sur une île déserte ?

Audrey Girard de Gabbia : Tout dépend ! Suis-je une âme perdue sur cette île déserte ? Si je pars de ce principe, j’emporterai « Brain on fire » de Susannah Cahalan pour son côté « ne jamais abandonner » ; « Gobi et moi : Un homme, un chien, un marathon » de Dion Leonard pour continuer à rêver malgré la situation. Et enfin, « Je veux vivre » de Jenny Downham pour me rappeler que j’ai encore beaucoup de choses à vivre.

Alpha/Omega : Vous publiez déjà votre troisième roman en 2 ans : vous écrivez rapidement ?

Audrey Girard de Gabbia : Pas assez, selon moi. Si l’on parle de temps, quand je me lance dans une histoire, j’écris, généralement, une histoire en un mois, voire deux, maximum. En revanche, pour les corrections, ainsi que la publication, c’est beaucoup trop long pour moi !

Alpha/Omega : Vous écrivez des romances pour femmes : est-ce qu’il s’agit d’histoires érotiques ?

Audrey Girard de Gabbia : Pas du tout. Oui, il y a des scènes de sexe parfois, mais mes livres sont plus à la romance qu’à l’érotisme. D’ailleurs, il y en a seulement dans mon second livre. Le premier et le dernier sont plus porteurs d’un message que de sexualité.

Alpha/Omega : Est-ce que vous pensez que la littérature pour femmes est encore peu représentée ?

Audrey Girard de Gabbia : Totalement ! Pour l’heure, il y a très peu de romances entre femmes. Les Maisons d’Éditions se comptent sur les doigts d’une main en France. Et même si la littérature pour femmes s’améliore de plus en plus ces derniers temps, elle reste assez dérisoire par rapport à la littérature dite : hétérosexuelle. Mais un célèbre proverbe dit : Rome ne s’est pas construite en un jour. Alors, j’espère que cela changera très bientôt !

Alpha/Omega : Que pensez-vous des inégalités entre les hommes et les femmes ?

Audrey Girard de Gabbia : Je ne me considère pas comme féministe, loin de là. Certes, je serai la première à répondre à un homme sexiste, c’est certain. Néanmoins, je ne suis pas du genre à crier à l’injustice dès qu’un homme parle. Nous avons tous le droit de dire nos opinions, seulement si cela se fait dans le respect mutuel. Certains hommes ont tort dans leurs propos sexistes, comme, je pense, et ce n’est là que mon opinion, certaines femmes enveniment dans le mauvais sens ce débat éternel. Je suis pour l’égalité hommes/femmes dans la vie de couple, dans le travail ainsi que dans la société, mais, pour moi, il y a d’autres moyens que de crier à l’injustice à tout va pour venir à bout de ces inégalités. Et je le répète, cela reste uniquement mon opinion et je ne juge personne !

Alpha/Omega : Si vous aviez un combat à mener en ce moment, ce serait lequel ?

Audrey Girard de Gabbia : L’injustice envers les personnes en situation de handicaps. Je ne supporte pas la moquerie envers eux. Cela me débecte profondément !

Alpha/Omega : Avez-vous déjà une idée du thème de votre prochain roman ?

Audrey Girard de Gabbia : Oui, bien sûr ! Il est déjà même en préparation. Il sera toujours dans la romance et portera une nouvelle fois un message fort. D’ailleurs, je partage toutes les étapes de la réalisation de mes romans avec mes lecteurs sur ma page Facebook, vous êtes tous les bienvenus !

Audrey Girard de Gabbia dévoile son 3ème roman : Jeu, set et love

Jeu, set et love

Une romance pour femmes de Audrey Girard de Gabbia
Aux éditions Homoromance
Sortie le 1er juillet 2019

Présentation du roman

Camille Belcourt est mondialement connue dans son sport. Classée numéro un mondial, elle n’a de cesse de vouloir être la meilleure. Sa grande rivale, l’Espagnole Marta Rodriguez, est à seulement dix points de la première place du classement WTA !
Autant dire que Camille ne peut se permettre de perdre le moindre match cette année. Entre les deux plus grandes adversaires du tennis moderne, c’est un combat de tous les instants. Sur le court ou devant les journalistes, toutes les occasions sont bonnes pour prendre un ascendant mental à chaque prochaine rencontre.

Pour vous mettre l’eau à la bouche, voici la bande annonce de ce roman !

Disponible à la vente sur son site officiel !